C'est l'histoire d'un copaing infographiste/webdesigner qui a reçu un mail non-sollicité. Et il en a tellement ri qu'il a répondu, alors que la prudence aurait été de mise. Mais faut dire que l'expéditeur... hem... Bon ben voici la correspondance :

De : info@jfl-media.com
Sujet : Offre d\'emploie
Importance : Haute (mais oui, mais oui)

Poste de préposer au support technique première ligne a temps partiel. Être disponible les soir et les week-end. Avoir une expérience en support au usagé et une solide expérience en informatique. Dois être bilingue. Envoyer CV par email ou par fax.

Fax: 514-448-0883
email: info@jfl-media.com

Affilié: http://www.jfl-host.com Hébergement web simplifié

De : Olivier G.

Monsieur,

Je vous remercie de m'avoir contacté par cet email non sollicité mais malheureusement je ne peux donner suite à votre offre n'étant absolument pas qualifié techniquement pour le poste (que je pense avoir compris) que vous proposez. Néanmoins, ma mère étant orthophoniste et personnellement sachant parler et écrire français avant d'être bilingue, je me permets de vous renvoyer votre texte corrigé ci-dessous, et vous propose mes services en tant que correcteur.

"Titre du mail : Offre d'emploie (emploi)

Poste de préposer (préposé) au support technique en première ligne (comme au rugby ?) a (à) temps partiel. Être disponible les soirs et les week-ends. Avoir une expérience en support au usagé (aux usagers) et une solide expérience en informatique. Dois (doit) être bilingue. Envoyer CV par email ou par fax."

Et encore, t'as pas lu les mails de ma petite sœur Camille... si si, celle qui a été pendant trois ans chez ta mère.

Réflexion faite, l'apostrophe échappée fait songer à un script spammeur, probablement sur une liste de “clients” basés en France.